Documents d'archives


Fonds de Martha Louise Black [documents iconographiques, archives écrites]

Date(s) de création : [187-?] -1942

Description physique :
20 cm d’archives écrites. - environ 220 cartes postales. – 89 photographies. – 4 compositions en techniques mixtes. – 2 livres. - documents éphémères

Bio / Histoire administratif :

Martha Louise Black était la fille de Susan et George Munger. Elle est née le  24 février 1866. Les Munger étaient des gens aisés de Chicago. Ils étaient propriétaires d’une blanchisserie. Martha a fréquenté l’école St. Mary’s of Notre Dame, dans l’État de l’Indiana, sous l’égide des Sœurs de Sainte-Croix. C’est en Indiana qu’elle a rencontré son premier époux, Will Purdy.

Martha et Will se sont mariés en 1877. Ensemble, ils ont élevé deux fils, Warren et Donald. En 1898, le couple avait décidé de participer à la ruée vers l’or du Klondike, mais Will a changé d’idée et a mis le cap sur Hawaï à la place. Pour sa part, Martha  s’en est tenue à sa première idée et elle a traversé le col Chilkoot avec son frère en 1898. Le troisième fils de Martha et Will, du nom de Lyman, est né à Dawson City en janvier 1899.

Après une brève visite à Chicago en 1899, Martha est retournée au Klondike avec son père pour ouvrir une scierie, dont elle a assuré la gestion. En 1903, Martha s’est divorcée de Will Purdy, puis elle a épousé l’avocat et mineur d’or George Black en 1904.

George Black était conservateur inébranlable, ce qui a incité  Martha à évoluer dans les cercles du parti politique Conservateur du territoire. Elle s’intéressait aussi à la flore de la région au point d’en ramasser des spécimens et de les agencer d’une manière qu’elle appelait la « botanique artistique ». En 1917, les efforts qu’elle a consacrés à l’étude de la flore ont été reconnus par la Royal Geographic Society, qui l’a nommée « fellow ».

En 1912, George Black a été nommé commissaire du Yukon, ce qui a fait de Martha la « première dame » du territoire. Lorsque George a démissionné de son poste pour aller à la guerre en 1916, Martha a accompagné son mari, son fils cadet et la compagnie d’infanterie du Yukon en Angleterre, où elle a administré le Yukon Comfort Fund, parrainé par l’Ordre impérial des filles de l’Empire (OIFE) de Dawson.

La famille Black est rentrée au Yukon en 1921, après quoi George a été élu député du Territoire du Yukon, jusqu’à ce que son mauvais été de santé le force à quitter la vie politique en 1935. Cette même année, Martha Black a cherché à se faire élire à la place de son mari. C’est alors qu’elle est devenue la deuxième femme canadienne à se faire élire députée. Elle est restée en fonction jusqu’en 1940.

Martha Black était membre active de l’OIFE, et membre des Dames auxiliaires de l’église anglicane du Canada. Elle aimait aussi beaucoup écrire, publiant des articles dans la revue de l’OIFE, Echoes, dans le Canadian Home Journal et dans le Delineator. En 1938, Martha Black a corédigé sa biographie, My Seventy Years, avec Elizabeth Baily Price, puis elle a signé l’ouvrage  Yukon Wild Flowers en 1940.

À titre de chef de file du Yukon pendant de nombreuses années, Martha Black a reçu l’Ordre de l’Empire britannique en 1946, en reconnaissance de son apport social et culturel au sein du territoire. Martha a rendu l’âme à Whitehorse le 31 octobre 1957. Elle était alors âgée de 91 ans.

Portée | Contenu :

Ce fonds est constitué de matériel créé et recueilli par Martha Louise Black. Il comprend des journaux intimes, des manuscrits, des compositions de botanique artistique, une collection de cartes postales mettant principalement en vedette des lieux européens, un carnet d’autographes, un livre d’invités, des livres publiés et du matériel éphémère, comme des albums décoratifs et des marqueurs de jeu de bridge. Ce fonds comprend également  89 photographies, consistant principalement en des portraits de studio de l’ère victorienne sur lesquels on aperçoit des personnes non identifiées.

Les manuscrits de ce fonds portent principalement sur les souvenirs de Martha Black au Klondike et outremer. Une grande partie de ces manuscrits a été reprise dans sa biographie, My Seventy Years, publiée plus tard. Les journaux intimes et le livre d’invités visent les années 1931 à 1942, et comprennent des renseignements sur les années qu’a passées Martha Black à Ottawa.

Numéros d’entrée : 1962.125.1 (DM 427), YTG 77.1.1, 77.2.20 (DM 429), 77.2.30 (DM 415), 1983.129 (DM 422), 1984.78.1 (DM 414), 1984.79, 1984.80, 1984.81 (DM 428), 1995.12.77 (DM 417), 2010.22 (DM 413), DM 130, DM 416, DM 417, DM 418, DM 419, DM 420, DM 422


Dawson City Museum is located in the Old Territorial Administration Building at 595 Fifth Avenue.
Phone: 867-993-5291 • Fax: 867-993-5839 • E-Mail: info@dawsonmuseum.ca